Créer un site web sur Lille dans un collège belge 3553497/6/2017 9:43:46 AMhttp://www.itilt2.eu/Lists/Uploads/editentry.aspxFalse220775598FrenchDutchLaptops;Mobile Phone12-16SecondaryA2 Low Intermediatestring;#220775598La séquence concerne des élèves de niveau A2/B1 CECR. L’objectif est de créer un dossier ainsi qu’un blog / site internet sur la ville de Lille. La séquence se compose de trois parties. Lors de la première partie (PRE-TASK), les élèves font des recherches en ligne afin de collecter des informations sur Lille et se familiariser avec la ville en vue de leur excursion. Ils préparent des tâches et les interviews qu’ils feront sur place. Ils sont aidés par des documents google sheets contenants du vocabulaire et des structures grammaticales pour chaque rubrique du futur site internet. La deuxième partie (TASK) se passe pendant et après l’excursion. À Lille, les élèves collectent diverses informations sur la ville concernant les rubriques qui seront développées ultérieurement et interviewent les Lillois dans différents lieux de la ville. Ensuite, ils utilisent les informations trouvées en ligne, dans d’autres documents et les réponses à leurs questions pour constituer et étoffer les rubriques du site web. Les réponses reçues lors des interviews sont analysées et chaque groupe écrit un rapport ou un petit texte. Pour la dernière partie (POST-TASK), les élèves participent à un quiz à propos de Lille sur Kahoot.it par équipes de 2, ce qui leur permet de chercher les réponses et de répondre suffisamment rapidement puis enregistrent un compte-rendu de leur voyage sous la forme d’une vidéo. Ils peuvent lire le texte face à la caméra comme le font les présentateurs de journaux télévisés grâce à CuePrompter.com et répètent le vocabulaire. Enfin, les élèves révisent individuellement le vocabulaire sur Quizlet.com. Pour la gestion du projet, j'ai tout enregistré et orchestré avec les outils de Google, à savoir Google docs, forms, et sheets. Toutes les infos du projet était consultables dans le manuel du projet, un Google doc partagé avec tous les élèves qu’ils pouvaient et consulter. Pour ma part, j’ajoutais des infos à fur et à mesure qu'on avançait dans le projet. Quand les élèves avaient des choses à présenter ou à partager, les 'produits du projet', ils m'envoyaient le lien par formulaire. De cette façon j'avais tout à portée de main, toujours et partout. Les autres outils que j'ai employés sont Padlet et Kahoot. J'ai constaté que les élèves auraient aussi aimé avoir le manuel du projet sur papier. Le fait de devoir chercher le lien vers le manuel tout le temps les dérangeait un peu. Pour certains, le projet durait trop longtemps, ils voulaient aussi avoir des cours plus classiques, des cours de grammaire, etc.Rich linguistic input;Learners using their own resources;Collaborative learning (collaboration);Real-world outcomeJ’ai beaucoup aimé le quiz parce qu’on a appris plein de choses et qu’on a joué les uns contre les autres. C’était vraiment une chouette compétition. Je trouve que Cueprompter est vraiment efficace pour améliorer sa prononciation mais j’ai trouvé un peu bizarre de me filmer. Dans mon cas, je préférerais n’enregistrer que ma voix, sans image. Pour réviser le vocabulaire, on utilise Quizlet, même à la maison. Cette façon d’apprendre me motive plus que si j’étudiais dans un livre. Et puis on utilise avec plaisir notre téléphone mobile / smartphone. Les interviews se sont très bien passées et les gens étaient vraiment gentils avec nous. Ce qui est un peu embêtant, c’est que de temps en temps, les gens répondaient simplement “non” à une question. Certaines personnes parlaient aussi trop vite pour qu’on puisse comprendre et noter ce qu’ils disaient. string;#https://player.vimeo.com/video/222332194